samedi, septembre 30, 2017

Albert Nicolás López, du Bachibac à la bourse de l'INSA



Notre élève Albert Nicolás López, qui a obtenu son Bachibac en mai, est actuellement à l'INSA, une École d'Ingénieurs de prestige à Lyon. Il se trouve là-bas grâce à une bourse qui a été proposée à des élèves Bachibac ayant un très bon niveau en matières scientifiques et techniques. 

Il faut dire qu'Albert est un élève très brillant : il a obtenu 10/10 comme moyenne au Baccalauréat et il a été très populaire dans les médias pendant cet été. Cliquez pour en voir un exemple. 

Depuis le mois d'août, Albert est à Lyon. Il nous parle aujourd'hui de ses études. 


L’INSA és un prestigiós Institut National des Sciences Appliquées de Lyon que va proposar una beca d’estudis d’enginyeria a alumnes Batxibac del nostre país. Calia tenir un alt nivell de les matèries científico-tècniques així com de llengua francesa. El centre va avalar la candidatura de l’Albert Nicolàs, un alumne brillant de segon de BAT que complia tots aquests requisits amb escreix. Es tracta d’una formació en cinc anys : dos cursos d’estudis generals i tres d’especialització. Es tracta d’una beca d’estudis, allotjament i manutenció.

Des del mes d’agost, l’Albert està a Lyon i avui ens explica la seva experiència : des del Batxibac a la beca de l’INSA. 

Il y a quelques mois, plus au moins en mars, je ne savais pas ce que c’était l’INSA de Lyon. Je pensais beaucoup à mon future, sur ce que j’allais faire une fois  fini le baccalauréat scientifique et le Bachibac.

J'étais très indécis. Mes préférences penchaient vers des études en Catalogne. La URV ou la UPC m’attiraient, mais je ne savais pas quoi faire. À ce moment-là, l’option de l’INSA Lyon s’est présentée, et sans être sûr, je me suis lancé dans cette aventure.

Les études en France m’effrayaient. Bien que j’aie obtenu le Bachibac, changer de pays, de système et, surtout, de modèle de vie ne me semblait pas facile. De plus, même si les élèves qui obtiennent le Bachibac ont un très bon niveau de langue française, je n’étais pas sûr de pouvoir comprendre ce que les cours demandent. Malgré tous ces doutes, je ne voulais pas avoir sur moi la mauvaise conscience de ne pas avoir eu l’expérience d’étudier dans un autre pays, dans une autre langue et en apprenant des nouvelles cultures. C’est pour cela que j’ai choisi d’étudier à l’INSA de Lyon. 

L’INSA (Institut National des Sciences Appliquées)  est une université qui forme des ingénieurs. Il y a 6 établissements divisés partout en France, dont le plus important est l’INSA de Lyon, qui est la première école d’ingénieurs du pays. Elle accueille chaque année une grande diversité de profils parmi les meilleurs bacheliers de France. Plus de 14 000 lycéens candidatent pour intégrer l’établissement à chaque rentrée universitaire, près de mille d'entre eux passeront l'étape d'admission.
En plus, 100 nationalités sont représentées dans les effectifs d'élèves ingénieurs qui vont suivre une formation de cinq années sur le campus. Par conséquent, cela permet d’être en contact avec des gens qui viennent de tout le monde et d’enrichir son expérience personnelle. 

Le modèle INSA est associé, depuis sa création, à certaines valeurs, que l'établissement n'a cessé de servir et plus que jamais, de transmettre. Diversité, excellence, ouverture d'esprit et innovation sont les moteurs de l'INSA Lyon qui, au cours de presque soixante ans d'existence, a défendu une vision de l'ingénieur avant-gardiste, toujours moderne aujourd'hui. L'ingénieur INSA n'est pas un ingénieur comme les autres. Il est doté d'excellentes compétences scientifiques et techniques mais il est aussi capable de comprendre les enjeux de sa société et de s'inscrire dans l'évolution de son monde. Par conséquent, c’est une formation qui cherche à non seulement former des ingénieurs, mais à les faire comprendre tout ce qui nous entoure. C’est pour cela que, selon moi, c’était une grande opportunité de pouvoir connaître différentes cultures et de pouvoir m’enrichir comme personne et en même temps  me former comme ingénieur. 

En ce qui concerne le programme, l’INSA Lyon offre l’opportunité de participer dans une de ses filières; parmi lesquelles se trouvent EURINSA, AMERINSA ou ASINSA. Chacune de ces filières est liée à la provenance des étudiants. Les européens sont placés en EURINSA, les américains en AMERINSA,… En plus, les français peuvent choisir d’intégrer une de ces filières, chose qui nous permet d’être en contact avec eux pendant beaucoup de temps. 

Plus concrètement, Eurinsa, la première des filières internationales, est la filière européenne du 1er cycle intégré à l’INSA. La formation dure 2 ans et prépare les étudiants à intégrer en second cycle (3 ans d’spécialisation) les départements de spécialisation des INSA ou les facultés d’ingénierie des universités européennes ayant signé des accords de mobilité avec l’INSA Lyon.

Eurinsa compte aujourd’hui plus de 200 étudiants, originaires d’une quinzaine de pays européens différents. Eurinsa prépare les étudiants à travailler en équipes internationales, à découvrir et comprendre la dimension multiculturelle du métier d’ingénieur :

• Au moins 3 langues obligatoires : anglais, français (pour les non-francophones) et une langue parmi l’allemand, l’espagnol, l’italien, le portugais et le russe.
• Le programme comprend des cours sur la géopolitique, la législation, l’économie européenne…
• Un stage ouvrier obligatoire, de 4 à 8 semaines, en fin de 1re année, dans un pays européen différent du pays d’origine.
• Les séances de travaux pratiques et la conduite de mini-projets se font en équipes internationales.
En plus, l’sport est obligatoire, en existant beaucoup d’associations qui permettent aux élèves de l’université de faire des compétitions contre d’autes universités. 

Les études sont organisées en 4 semestres de 15 semaines, représentant chacun 400 à 500h d’enseignement. La pédagogie est adaptée aux étudiants étrangers, puisqu’ils représentent environ la moitié de l’effectif.

Une école d’été de 6 semaines destinée aux étudiants étrangers et précédant la première année, permet une formation intensive en français et une mise à niveau en mathématiques. Les étudiants étrangers ont ensuite jusqu’à 6h de français par semaine pendant la 1re année, car l’enseignement est dispensé en français.

Cette dimension européenne est plus que jamais appréciée et valorisée par les entreprises qui évoluent désormais dans un contexte de globalisation, européen et international.

En somme, même si vous n’êtes pas très déterminé à partir à l’étranger pour étudier, je vous encourage à le faire, car on a la possibilité de connaître de nouvelles langues, des cultures et de se former une idée plus vaste du fonctionnement du monde. En plus, avec l’existence de ce type de programmes, on integre une formation internationale et multidisciplinaire, ce qui nous permet d’ouvrir notre esprit. 


Albert Nicolás


Aucun commentaire:

Publier un commentaire