lundi, novembre 29, 2021

La Saint-Nicolas et le Père Fouettard ?

 Le 6 décembre on célèbre dans le nord de la France et dans certains pays francophones la Saint-Nicolas. Connaissez-vous la légende de la Saint-Nicolas et du Père Fouettard ? Cliquez sur la photo pour la connaître. 



lundi, novembre 22, 2021

Prix Goncourt 2021 : rencontre avec Mohamed Mbougar Sarr

 Le prix Goncourt 2021, c'est lui : Mohamed Mbougar Sarr pour son livre "La plus secrète mémoire des hommes". Écrivain sénégalais de 31 ans, il raconte pour Brut à Augustin Trapenard sa conception de la littérature et la raison pour laquelle nous sommes tous des enquêteurs...



Interview très intéressante surtout pour les Terminales Bachibac!

samedi, septembre 25, 2021

Journée des Langues

La Journée européenne des langues a été créée par le Conseil de l'Europe afin de célébrer la diversité des langues et d'encourager tout le monde à les apprendre. 

Nous vous proposons  une  chanson  amusante, "Polyglotte", avec des questions de compréhension pour le niveau A1.


mardi, septembre 21, 2021

Laia Cañadó et Júlia Romera, en France

Quelques élèves de quatrième ont voulu améliorer leur niveau de français un peu avant la rentrée et elles ont participe comme auxiliaires-animatrices en France. C'est le cas de Laia Cañadó et de Júlia Romera. Elles nous parlent de leur séjour dans les Pyrénées Orientaux. 


Bonjour, nous sommes Júlia Romera et Laia Cañadó, deux élevés de 4t d’ESO.  Cet été, en août, on a passé deux semaines à Caudiès-de-Fenouillèdes, un village à une heure de Perpignan comme animatrices, du 1 d’août jusqu’au 14.

Le premier jour, nous sommes présentées au directeur qui s’appelait David Dupon, et ils nous ont montré tout le centre, et où nous devrions dormir. La première semaine Laia a  dormi dans un bungalow et après dans une roulotte, par contre Júlia a dormi dans un bungalow les deux semaines.

Nous avons travaillé en faisant les mêmes choses : nous devions servir la nourriture dans notre table, contrôler tout le temps tous les enfants, si quelqu’un avait besoin d’aller dans l’infirmerie, préparer les veillées, toutes les activités de ces jours… et surtout faire passer un bon temps aux enfants.

 C’était un peu fatigant parce qu’on devait nous habituer à l’horaire français et aussi, car nous avions des réunions avec le directeur pendant la nuit et on se couchait très tard, donc nous dormions très peu, mais après, c'était beaucoup mieux.

 Enfin, nous avons aimé ce stage surtout parce que nous avons passé une très bonne expérience avec tous les animateurs et les enfants, mais aussi, car on a amélioré nos niveaux de français, à l’écrit comme à l’oral.




lundi, septembre 13, 2021

Le stage de Guillem Rojas

Aujourd'hui, jour de la rentrée, Guillem Rojas nous raconte son stage comme animateur en France et nous parle aussi de la mascotte du Village Club. 


 Je m'appelle Guillem Rojas et je suis étudiant du Batxibac et je suis allé au Barcarès pour travailler comme animateur avec des enfants pendant le mois de juillet.

J'ai travaillé pour faire s’amuser lesenfants à travers des activités, des jeux et des aventures que nous avons faites à l'intérieur des clubs, où les gens du Village Club passaient leurs vacances.

J'ai également eu l'occasion d'emmener la mascotte du Village Club. Même s'il faisait très chaud à l'intérieur, j'étais fier qu'ils me laissent faire.


J'ai pu améliorer mon français avec des mots et des expressions françaises qui sont en dehors de la langue cultivée mais qui sont toujours en conversation avec quelqu'un. J'ai aussi appris à parler poliment aux adultes car nous devions communiquer avec les parents des enfants.

En plus des problèmes externes, un jour nous avons dû travailler dans le restaurant et nous avons aidé avec le sourire et reconnaissant de pouvoir apprendre le français avec eux.

Cette expérience m'a fait voir que le monde comme  travailleur n'est pas facile mais que si vous prenez tout avec optimisme vous pouvez partir loin et passer un bon moment. J'ai eu beaucoup de bons moments avec des clients, des collègues et toutes les personnes qui m'ont entouré pendant ce mois. C'est une expérience que je conseille à tous les élèves.




mardi, septembre 07, 2021

Asier. animateur en France

Aujourd'hui, c'est Asier Pérez qui nous raconte son séjour en France comme animateur. C'est son deuxième été dans la même structure et il en a bien profité : 


Bonjour, je m’appelle Asier Pérez et je suis élève de Bachibac. Pendant le moins de juillet j’ai fait mon stage en entreprise au village-club Miléade Port Barcarès, un petit village situé à côté de Perpignan proche a la frontière. J’étais là pendant presque un mois, du 4 juillet au 24 juillet.




Dans l3 village-club j'ai travaillé dans l’animation du club, un espace pour être avec les petits du club et faire activités avec eux. Il y avait 5 groupes différents ou les enfants étaient séparés selon leur âge. Le groupe plus petit était le bébé club avec des enfants entre 3 mois et 2 ans, le suivant est le mini club avec des enfants entre 3 et 5 ans, après c’est le junior club ou il y a des enfants entre 6 et 10 ans; et pour finir,  il y a les deux groupes avec les enfants plus grands le club ados entre 11 et 13 ans et le club jeunes entre 14 et 17 ans. 

La première semaine de mon stage j’étais avec le club ados et le club jeunes;  on  faisait beaucoup d’activités surtout dans l’eau, à la plage ou à la piscine du club; la plage était à 5 minutes à pied du club, c’était génial pour faire des activités dans le sable. Cette semaine a été un peu difficile parce que c’était la semaine d’adaptation pour moi, des nouvelles expériences, m’adapter à la langue, de nouveaux horaires, aussi l’âge des enfants était très similaire à la mienne, mais à la fin de la semaine j’ai vu tout ce que j’avais fait et comment j'avais amélioré mon niveau de langue. 



Ensuite, la deuxième semaine a été la meilleure pour moi, j’étais dans le club junior ou je pense que la dynamique c’était génial parce que l’âge des enfants te permet d’interagir beaucoup avec eux, ils te demandent des choses à leur expliquer, aussi pour jouer avec eux. Les activités étaient aussi plus sportives et pour jouer encore plus, on a fait des mini discos et la bouée tractée. Pendant cette semaine j'ai gagné beaucoup de confiance en moi à l’heure de parler et de communiquer avec les  parents, les enfants ou les autres animateurs.

La dernière semaine c’était trop bien aussi, j’étais dans le mini club avec des enfants plus jeunes avec qui j’étais à ce moment-lànt. J'ai trop aimé cette semaine avec les petits:  la communication était un peu plus difficile parce qu’ils ne comprennent pas tout ou à l’heure de parler c’est plus difficile une conversation, la communication c’était un peu plus à donner des ordres ou expliquer des activités. Mais petit à petit, j'ai développé la capacité pour les aider pendant leur développement et leur connaissance des autres ou apprendre de nouvelles choses. On a fait des activités comme la pèche à canard, on a raconté aussi des histoires ou différents manualités avec de la peinture.


Enfin, j’ai amélioré chaque jour, surtout avec la facilité pour répondre ou pour communiquer, je pense que l’stage est une expérience incroyable qui  te fait sortir de l’habituelle et aspirer à te développer dans  une autre langue que tu apprends au lycée mais tu n’habites pas les 24 heures avec elle. L’équipe de Miléade a fait que mon stage soit très confortable et avec toute l’aide possible pour profiter de l’expérience.  


 



jeudi, septembre 02, 2021

Claudia et son stage à Belcaire

Nous reprenons les impressions des élèves partis en France pour des séjours divers... Aujourd'hui, c'est Claudia Espinosa, élève de Bachibac. 


Bonjour! Je m’appelle Clàudia et je suis élève de Bachibac. Cet été j’ai fait mon stage au Centre des vacances sports et loisirs-Equifun à Belcaire, un petit village situé sur le plateau de Sault dans le département de l’Aude en région Occitanie. Et je suis resté là pendant un mois, du 10 juillet jusqu’au 6 août.




Je suis arrivée à Belcaire le 9 juillet, le jour avant de commencer. La  j’ai rencontré ma directrice, Patricia, qui m’a montré un peu le centre ou j’allais travailler. J’ai aussi rencontré Émilie, l'entraîneur de foot; Lorence, l'infirmière et Cyrille, la cuisinière. Ce jour-là, on n'avait pas beaucoup de travail à faire car c’était le lendemain que tous les enfants devaient arriver avec les animateurs. 

L’objectif de mon stage était d’être animatrice des enfants d’entre 6 à 16 ans qui habitaient dans des foyers ou dans des familles d'accueil; dans le but d’améliorer ou d'acquérir des nouvelles connaissances sur la langue française.    



Pendant les mois de juillet il y avait deux séjours: sport et montagne et foot. Ma directrice a décidé de me mettre avec une animatrice pour gérer les plus petits de foot, et vraiment j’ai aimé trop rester avec eux. En autre, je pouvais demander de faire les activités de sport et montaigne, comme ça je connaissais des nouveaux groupes d’adolescents, je m’amusais en faisant de l'accrobranche, de l’escalade ou des jeux sportifs et j' aidais les animateurs de cette colo. Concernant mon travail d’animatrice à la colo de foot, j'ai fait la surveillance de baignade au lac qu’on avait a 5 minuts à pied de la colo, j'a aidé à faire les inventaires des habits des enfants, j'entraînais au foot avec eux, je servais la nourriture à l’heure de manger et je préparais des jeux pour le temps libre. 

On commençait la journée en réveillant les enfants à 7h45 pour prendre le petit déjeuner à 8h15. Après on se lavait les dents et on commençait avec les activités soit foot ou des jeux animés comme par exemple: poule, renard, vipère. À 12h15 on prenait le déjeuner. Ensuite, on se lavait les dents et puis on avait une pause d’une heure jusqu'à 15h. L’après-midi, les jours de soleil, on en profitait pour aller faire des jeux ou se baigner au lac, sinon on faisait des différentes activités sportives ou manuelles. À 17h15 les enfants prenaient sa duche et ils avaient une heure pour acheter des canettes, des glaces et pour prendre leurs portables. Vers 19h15 on dînait, puis il était temps de se brosser les dents. Pour finir on faisait la veillée avec des jeux calmes. À 22 heures, après avoir mis les enfants à dormir, tous les animateurs et la direction faisions une réunion pour préparer toutes les activités du lendemain. 


En plus, le vendredi on faisait une fête avec de la musique (la boum) où il y avait des bonbons, du sirope et parfois des crêpes que les groupes de sport et montaigne faisaient le même jour comme activitée.  

Grâce à ce stage j’ai pu améliorer ma prononciation en français et apprendre des nouveaux mots, plutôt techniques. J’ai découvert le métier d’animatrice et j’ai rencontré beaucoup de personnes très gentilles.

Ça été une très bonne expérience que sans doute j’aimerais refaire!