vendredi, septembre 18, 2020

Joan Gebellí, à la réception d'un hôtel

Joan Gebellí, élève de Bachibac a fait son stage cet été dans un hôtel de notre ville. Il nous raconte son expérience :


Je m’appelle Joan Gebellí et je suis élève Batxibac. Cet été j’ai fais mon stage d’entreprise du 9 août au 31 août et du 1 septembre au 9 septembre à l’hôtel Reus Park qui se  situe à Reus.

Je suis arrivé à l’hôtel et le directeur, Monsieur Magdaleno m’a montré mon poste de travail, m'a présenté les employeurs et m'a fait une petite visite guidée des installations. Mon objectif dans ce stage été d’être réceptionniste de l’hôtel avec l’aide de mon collègue de travail. Dans ce travail j'ai réalisé des tâches comme: la réalisation des check-ins attention aux téléphone , enregistrement de réserves et finalement attention aux client( restauration et tourisme de la zone). Ces tâches m'ont aidé a améliorer ma connaissance de la langue française mais surtout mon oral. 

J’avais de l'intérêt a commencer le stage car je n’avais jamais travaillé dans ce secteur et en plus j’avais jamais travaillé  de manière si “professionnelle” . Je commencé a travailler a 16 heures et je sortais a 22 heures.  Il y avait moin de clients du normal en conséquence du Covid-19 ce qui a provoqué que les clients qui étaientt d’autre pays comme la France    ( des clients habituelles dans cet hôtel) ne sont pas venues. Cette situation a eu une conséquence directe sur mon stage.

Ce stage m’a permis de découvrir le monde du travail professionnelle, et aussi m’a permis de voir comment fonctionne un secteur que je ne connaissais pas. Aussi j’ai eu des collègues de travail qui m'ont aidé tout le temp et mon fait ce stage plus facil.

En conclusion je pense que le stage en entreprise est une très bonne expérience pour connaître le monde professionnel sachant que tu dois travailler professionnellement. 




jeudi, septembre 17, 2020

Andreu Isern à Annecy


Après de manger, je fais la vaisselle et je nettoie la machine pour laver la vaisselle. Maintenant, une fois toute est faite, j’aide à la réception ou je passe l’aspirateur pour le restaurant et finalement je nettoie la cuisine et je peux monter à ma chambre.

Lorsqu'Andreu Isern, élève Bachibac, se trouvait en France pour son stage, il a écrit un texte pour raconter son expérience.




 J’ai choisi la France pour faire ce stage en entreprise pour améliorer mon français et pour mieux connaître la culture française parce que j’aimerais faire mes études universitaires en France;  mais aussi pour avoir une expérience de travail dans une autre langue que ma langue maternelle, et dans mon cas, dans un secteur très enrichissant au niveau personnel pour le futur.

Quand je travaille les matins, je me lève à 7h 20 pour avoir le temps de me doucher, m’habiller, prendre le petit déjeuner et, toute suite, me brosser les dents. Une fois la rutine de chaque matin est finie, je descends et je commence à travailler à 8h.

Je commence toujours au buffet, en cuisine, débarrassant, nettoyant et mettant les tables pour les clients qui prennent le petit déjeuner à l’hôtel. Le moment le plus dur c’est entre 9h30 et 10h et les jours que l’hôtel est complet le travail est vraiment exigeant. Tous les clients prennent le petit déjeuner presque tous au même temps et tous les plateaux vont très vite du buffet à la cuisine. À 10h on prend une pause de 5 minutes pour se reposer un petit peu. Quand la pause finit, on se remet au travail. Je nettoie les tables, les plateaux, les assiettes et la coutellerie. Une fois je finis de nettoyer, j’aide en cuisine avec les assiettes pour l’après-midi et, toute suite, je mets la table pour déjeuner.

Quand je suis dans ma chambre et j’ai du temps libre, habituellement j’étudie pour un examen pour être entraîneur officiellement et quand je veux déconnecter et partir un peu de l’hôtel, je pars en ville soit en bus pour voir et visiter un peu la ville ou soit en courant pour faire un peu de sport.

Habituellement quand Roger et moi avons le même jour de repos, on visite la ville les deux, on se baigne au lac et si on en a envie, on prend un bus pour visiter, dans notre cas, Lyon.

Voilà ma vie quotidienne à Annecy, une vraie expérience de travail et de découverte.





mercredi, septembre 16, 2020

Albert Torrents, animateur dans un camping

 Albert Torrents est un élève de Bachibac et il a fait son stage au Barcarès, à l'Estanyot. Il a bien aimé son expérience et nous raconte le quotidien dans le camping. 


Mon stage a commencé le 25 juillet mais je suis arrivé le 22, et finissait le 21 aout et je suis parti le 22 âpre midi.

Pendant le stage tout a été bien, dans ce village de vacances il y avait 5 clubs ou les enfants pouvaient y aller, bébé (3 moins-3 ans), mini (3 -6 ans), junior (7-10 ans), ados (11-14 ans) et jeunes (14-17 ans) et moi j’ai travaillé deux semaines avec les juniors et deux avec les mini, et aussi 1 jour avec les ados/jeunes.

Dans la semaine il y avait quelques jours que chaque semaine étaient égal e les autres que on doit préparer des activités.

Pour les juniors le mardi était toujours le matin minigolf, à midi pique-nique et l’après-midi boue tracte et le mercredi il y avait toujours la burger party pour le repas

Avec les minis c'était pareil mais ils faisaient pas le boue tracte.

Les autres jours on devait préparer les activités aussi bien des activités manuelles ou cuisine et aussi une bataille d’eau avec de la peinture.

Le soir 3 jours par semaine on faisait la mini disco ou on devait danser avec les enfants.

Avec mes copains tout est allé très bien ils ont un âge similaire au mien et, moins le dernier jour, ils ont été très sympathiques. Le dernier jour ils ont comme habitude faire quelque blague à celui ou celle qui part, ils m'ont jeté de la peinture, vous pouvez voir ci-dessous le résultat!!!






mardi, septembre 15, 2020

Laia Bertran, dans un hôtel français en Catalogne

Laia Bertran est restée en Catalogne pour pratiquer son français, mais dans un hôtel français près de chez nous. Elle nous raconte son expérience :


Bonjour ! Je m’appelle Laia et je suis élève de Terminale du Bac International. Cette année on nous avait recommandé de faire un stage d’entreprise pour parler plus couramment  le français et commencer à préparer les examens de l’IB. Donc, cet été je suis allée au Pierre & Vacances Bonavista de Bonmont, et j’y ai travaillé deux semaines l’après-midi.  

Tout d’abord, de 16h à 19 :30h j’étais à la réception avec mes copains Mohammed, Britt et Cristina (qui changeaient de service selon le jour). Là, je recevais les hôtes qui arrivaient et je les donnais information sur l’appart’hôtel : l’horaire de la piscine, du minimarket et du resto, les prix du petit déjeuner et le repas de soir, le fonctionnement de la porte du parking, l’équipement disponible dans les appartements et les mesures de prévention du Covid-19. De plus, j’ai servi les clients qui demandaient des serviettes, des draps et des jeux. En outre, pour pratiquer plus le français, je suis allée à la piscine pour une enquête de satisfaction aux clients. 

Tout de suite, de 19 :30h à 20h, je descendais au restaurant, et là mon objectif était de recevoir des clients et de donner des informations sur le buffet. 

Finalement, je dois dire que je n’ai pas pu pratiquer le français le français autant comme je voulais. Normalement, la plupart des personnes qui se logent dans ce ressort sont françaises et belges, par contre, à cause de Covid-19, prédominaient les espagnols et les catalans. Pour cette raison, parler français était difficile. Cependant, j’apprécie l’stage de manière très positive. Travailler en Pierre & Vacances Bonavista de Bonmont, était ma première expérience de travail et j’ai eu l’opportunité de connaitre des personnes gentilles, travailleuses et qui m’ont accueilli et m’ont traité très bien. 

Donc, je veux remercier le directeur, M. Sergi et ma tutrice, Mme. Sara, pour m’avoir permis de travailler avec eux, ainsi que mes copains de réception et les serveurs. 




mardi, septembre 08, 2020

Sergi Giné fait un bénévolat dans un camping

 Aujourd'hui, c'est Sergi Giné qui va nous parler de son stage en France. Il commence cette année son Bachibac et, pour avoir un meilleur niveau de français, il a décidé de faire un bénévolat en France comme aide-animateur dans un camping au Barcarès. 




Je m'appelle Sergi et je vais commencer le Bachibac cette année à l'Institut Gabriel Ferrater de Reus. 

Pendant 14 jours (du 1er au 14 août), j’ai travaillé comme volontaire dans un village de vacances au Barcares. J’ai fait d'animateur avec d’autres personnes pour les garçons et les filles de 3 à 6 ans la première semaine et de 7 à 10 ans la deuxième.

Nous avons joué à des jeux, des puzzles, lire des livres, peindre, dessiner, jeux de mer...

J’ai aussi donné vie à la mascotte, CAPINOU pendant les "mini-discos" dansant un peu.

Bref, une très bonne expérience avec des gens très sympathiques et recommandable.


(À gauche, c'est moi déguisé en Capinou)




vendredi, septembre 04, 2020

Marc Perdrix, à "Le Pradou"

Marc Perdrix, élève Bachibac nous présente son stage en entreprise comme animateur au coeur du Massif Central, à "Le Pradou". 





Je suis parti le premier août en France pour pouvoir travailler dans les colonies du Pradou comme animateur. Les enfants de ces colonies habitent dans des foyers ou dans des familles d'accueil et ils ont entre 6 et 12 ans. Mon travail a consisté à surveiller, préparer des activités,  accompagner les enfants dans des sorties…

Mme Robert était la personne qui gère les colonies. Elle m’a très bien accueilli et elle m’expliquait toujours comment je devais faire les choses puisque je n’ai  aucune formation d’animation.

La première semaine il y avait 16 enfants et on était 3 animateurs. Dans la deuxième semaine je suis parti à Paris avec Mme Robert pour aller chercher 6 enfants plus et il y a eu un autre animateur qui a dû venir puisque c’était parfois difficile à gérer. La dernière semaine a été la plus tranquille puisqu’on était seulement 7 enfants et 2 animateurs. 



Chaque matin je me levais à 7 heures et demie pour préparer la table pour le petit-déjeuner. Après je réveillais les enfants pour qu’ils puissent déjeuner et je leur servais ce qu’ils voulaient. Plus tard on préparait des jeux ou des activités dans le jardin de la maison  jusqu'à midi. A midi je servais le déjeuner aux enfants et je les surveillais. L’après-midi il y avait une heure de temps calme et plus tard il y avait des sorties à la ferme, dans la forêt où à la piscine. Je finissais de travailler à 18:00 heures et je travaillaide lundi à vendredi.

Je suis très content d’avoir pu travailler dans ces colonies puisque j’ai pratiqué mon français et en plus je sens que j’ai mûri individuellement grâce à cette expérience.



jeudi, septembre 03, 2020

Rihab à Estarvielle


Rihab Karkach, en stage à Estarvielle, nous raconte son quotidien comme animatrice dans une colonie de vacances :



Bonjour ! Je m’appelle Rihab Karkach et je suis élève de Batxibac. Cet été, j’ai fait mon stage au Centre des vacances d’Estarvielle (Association Cimlades) du 3 jusqu’au 25 août.  Si vous ne connaissez pas, Estarvielle est un petit village de la région d’Occitanie au département des Hautes-Pyrénées.



Je suis arrivé au centre le premier août à 11h et ma directrice, Élisabeth Olives, m'a fait une visite guidée du centre.

L’objectif de mon stage était d’être animatrice des enfants d’entre 8 et 14 ans afin de développer mes connaissances de la langue française.

Pendant ce mois d’août il y avait trois séjours différents au centre. Le séjour des « Enfants de l’Art », le séjour des « Copains Cabanes » et le séjour de « La montagne est la classe ».  J’ai préféré de participer dans celle des « Copains Cabanes » parce qu’elle était plus associé à la nature. J’étais chargé à presque les mêmes tâches que les autres animateurs mais pas avec la même exigence. Je devais aider les autres animateurs à organiser les activités pour les enfants, de préparer le petit déjeuner et de faire le ménage.


La journée commençait quand les enfants prenaient le petit déjeuner (de 7h30 jusqu'à 9h30). Ensuite, on faisait des activités à la nature en prennent le pique-nique pour le déjeuner.  Le soir, à 18 heures, les enfants avaient le droit de prendre leurs portables pour appeler leurs parents pendant une heure et aussi pour prendre leur douche. À 19h30 on prenait le dîner et après on faisait une veillée avec des différentes activités chaque jour. Enfin, quand les enfants se couchaient, à 22h, les animateurs, on faisait une réunion pour préparer les activités du lendemain.


Faire ce stage m’a aidé à améliorer mon français et m’a également permis savoir comment fonctionnent les centres de vacances.

Pour finir, je veux remercier tous les animateurs et les directrices qui m’ont aidé à tout comprendre et à m’intégrer à l’équipe. Aussi aux enfants qui ont été très sympathiques.

À bientôt Estarvielle,
Rihab Karkach