samedi, novembre 28, 2020

Journée des professeurs de français

Nous sommes actuellement 4 professeurs de français à l’Institut Gabriel Ferrater de Reus qui essayons tous les jours de donner le goût pour l’apprentissage de la langue française. 

Cette année, plus que jamais, nous avons dû tout reconstruire : des cours en ligne, des échanges épistolaires,  des fêtes virtuelles… Et même si les conditions dans lesquelles nous sommes obligés de développer notre tâche actuellement ne sont pas les meilleures, nous sommes fiers d’être profs de français.

 Notre passion pour la langue française et notre créativité sont mises au service de l’apprentissage de nos élèves, en essayant toujours de communiquer des valeurs et possibilités que le français entraîne en tant que langue franche: l'ouverture au monde, l'échange culturel ou le dialogue avec l'alterité.



vendredi, novembre 27, 2020

Visite guidée de la ville de Reus

 Les élèves de Première,  section Bachibac,  ont endossé un rôle inédit : celui de devenir guides touristiques afin de présenter les sites incontournables de la ville de Reus à Alexandre, leur assistant de langue française.


De la plaça Fortuny en passant par plaça Prim, plaça Mercadal ou encore dans la rue du centre de lecture et du Prieuré de St Pere, les élèves ont rappelé l'importance de ces lieux tant dans leur histoire que dans le rôle qu'ils jouent encore actuellement pour la ville.

Cela a été une expérience académique enrichissante pour la volonté de mettre les élèves en contexte de production orale. Et quel succès !

Leurs enseignants les félicitent pour leur implication et démonstration !








mercredi, novembre 25, 2020

Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

"La violence sexuelle contre les femmes et les filles prend ses racines dans des siècles de domination masculine. N'oublions pas que, fondamentalement, les inégalités entre les genres qui sous-tendent la culture du viol sont un déséquilibre des pouvoirs" (António Guterres, Sécrétaire général de l'ONU)

Selon les Nations Unies, une femme sur trois dans le monde est victime de violence physique ou sexuelle, et ces actes sont souvent commis par quelqu'un de son entourage. Ces femmes et ces filles souffrent en silence et les violences commencent souvent très tôt...  C'est donc notre responsabilité, en tant qu'éducateurs, d'en parler et de sensibiliser nos élèves au refus de toute violence,  

Pour des activités FLE sur la Journée pouir l'élimination de la violence contre les femmes, cliquez sur la photo. 




lundi, novembre 16, 2020

Le 16 novembre de chaque année on célèbre la Tolérance. 



Réfléchissons aux 10 pistes d'action que l'Unesco propose pour célébrer la Journée Internationale de la tolérance :

1. La diversité au sein de votre communauté

2. Les droits de l'homme

3. Programmer son action en faveur de la tolérance

4. Dire non à la violence

5. Diversité écologique et diversité humaine

6. La tolérance religieuse

7. Actualité de la tolérance

8. La tolérance et le sport

9. La créativité à l'oeuvre

10. Créer des liens internationaux

Pour travailler le thème de la Tolérance en FLE, cliquez ici



 51/95).

dimanche, octobre 04, 2020

Journée mondiale des enseignants

Le 5 octobre est la Journée mondiale des enseignants. L'édition 2020 a pour thème "Enseignants : leaders en temps de crise et façonneurs d'avenir". 

Les professeurs avons essayé de nous adapter aux exigeances des nouveaux temps, aux nouveaux modes de fonctionnement en temps de crise. Nous avons parfois le sentiment que les pouvoirs politiques et sociaux ne sont pas à nos côtés et que la société a oublié la responsabilité de notre mission : former les citoyens de demain.

Même si nous avons ce sentiment, je vous invite à célébrer notre Journée mondiale des enseignants et à en faire diffusion. Et si vous avez la clé pour mieux mettre en valeur la meilleure profession au monde, fournissez-nous-en le modèle, s'il vous plaît...






jeudi, septembre 24, 2020

Asier, au Barcarès

 Aujourd'hui, c'est notre élève Asier Pérez qui nous raconte son séjour en France. Il a commencé ce  mois-ci le Bachibac et cet été, il est parti en France pour aider les animateurs d'un camping : 


Bonjour, je m’appelle Asier, j’ai 16 ans et cet année je vais faire le Bachibac dans le centre Gabriel Ferrater à Reus.

Cet été je suis allé en France pour améliorer mon français et être prêt pour le baccalauréat. 

Je suis allé 14 jours en août du 16 au 29, là j’ai travaillé comme un animateur volontaire dans un village de vacances appelé Cap Vacances à Bacarès juste à côté de Perpignan.

Un animateur est fondamentalement comme un Moniteur où avec mes autres copains j’ai fait des activités pour enfants entre trois à dix ans, séparés par deux groupes.

On a fait beaucoup de jeux avec les enfants sur la plage comme par exemple boue tracter, ou châteaux de sable, aussi dans le village on a fait jeux à ballon ou puzzles, livres,…

 Pendant la semaine nous faisions des mini discos pour les enfants à la nuit, où nous avons fait de différents danses, là je me déguisais comme la mascotte du village qui était un ours.

Cétait vraiment une très bonne expérience pour connaitre personnes, mûrir et voir les responsabilités de la profession, je veux le refaire l'année prochaine


mardi, septembre 22, 2020

Anna Pascual, comme animatrice dans une colonie de vacances

Anna Pascual est une élève de Baccalauréat International. Elle avait l'objectif cet été d'améliorer son niveau oral de langue française et elle est partie en France, au Centre Malibert, comme animatrice d'une colo. Elle nous raconte son expérience : 




On se levait toujours à 7 h 15 parce qu’on prenait le petit-déj à 8 h à la cantine. Il faut remarquer que pour les activités pendant le jour les enfants ont été séparés en fonction de son âge et de la thématique de ses colos. En mon cas j’ai roulé pour tous les groupes, ça veut dire que j’ai été animatrice des enfants de maternelle, de seulement 4 et 5 ans, aux ástros, de 10 à 12, les plus grands.



 Moi Anna, c’est la première fois que je pars seule en France, mais en particulier c’est la première fois que j’ai travaillé. J’ai fait mon stage au Centre Malibert, un des centres PEP qui font des colos avec des enfants  d’entre 4 et 12 ans.

Le 11 août je suis partie avec toutes mes valises direction Babeau-Bouldeaux, un des Villages de Languedoc. Je suis arrivé pour le midi et ma première impression a été toujours bonne. Les autres animateurs et l’équipe directive ont été très accueillants, mais notamment les enfants. Juste à l’arrivée, une copine m’a montré tous les installations, qui sont vraiment formidables J’étais logé au bâtiment des animateurs, et j’ai eu une chambre pour moi-même avec des vues a la nature.


Le midi et le dîner, à 19 h, c’était notre pause pour prendre le repas tous ensemble et se relaxer. Les horaires de repas ont été tellement fous pour moi! Mais pendant le matin et l’après-midi on a fait beaucoup des activités, par exemple avec des animaux de la ferme, connaissance du monde poney et aussi observation des insectes de la mare. Avec les grands on a même prépare des repas ensemble et on a descendu parfois a la ville. On a aussi fait du bivac, des excursion et on a pu faire des activités du yoga dans un emplacement superbe, juste à côté d’une cascade. Je pense que les enfants, ils ont beaucoup grandis comme personnes, et même moi, j’ai apris beaucoup des nouvelles choses des enfants.

La première semaine a été toujours d’adaptation et vraiment fou, il y avait plus de 70 enfants! Ça a était un défi parce qu’on a dû surveiller beaucoup des enfants pendant les jours de boom, une fête qu’on a fait chaque vendredi avec une thématique différent. Heureusement pour les animateurs on a eu chaque nuit un petit temps pour se reposer au salle anim, là où on a fait des réunions pour préparer les activités hebdomadaires.

J’ai eu l’opportunité de visiter aussi la ville de Béziers et Saint-Chinian, qui a un marché bio très connu. Vraiment a été un stage très enrichissant pour des amis que j’ai faits et surtout pour les compétences personnelles que j’ai obtenu. L’expérience a été imbattable et mon français est véritablement renforcé!





lundi, septembre 21, 2020

Gabriella Léon travaille comme réceptionniste


Notre élève de Bachibac Gabriella León a fait son stage en entreprise en travaillant dans un camping près de chez elle, à Tamarit. Voilà ce qu'elle nous raconte de ce stage : 



 Du 13 au 31 juillet et du 1er au 3 septembre 2020, j’ai réalisé un stage au sein de l’entreprise Camping Tamarit Beach Resort située à Tamarit (Tarragona). Au cours de ce stage à la réception du camping, j’ai pu m'intéresser au fonctionnement de ce département de l’entreprise.

Le Camping Tamarit Beach Resort est un camping située à pie de plage avec une grand variété d’installations. Il accueille beaucoup de touristes chaque année entre les mois d’avril à novembre. Cet année à cause de la situation du Covid-19, il a dû ouvrir au mois de juin, un peu plus tard du prévu. 

Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de découvrir un métier sous toutes ses formes et de comprendre de manière globale les différents tâches d’un réceptionniste dans un camping. J’ai passé le plus clair de mon temps en contact direct avec les clients. En effet, j’ai pu recevoir les clients qui venaient au camping ainsi que faire des check-ins. De plus, j’ai du parler différents langues puisqu'il avait des touristes nationaux mais aussi des étrangers. Je devais faire des tâches qui m’étaient confiés. Par exemple faire des affiches pour le camping ou des photos des différents logements à disposition des clients. 

Ce stage m’a beaucoup enrichi sous tous les aspects. Il m’a permis d’avoir un premier contact avec le monde du travail. J’ai appris quelques compétences des réceptionnistes telles que la façon de m'occuper du public en parlant des différentes langues ou les protocoles à utiliser lors qu'on travaille en réception.




vendredi, septembre 18, 2020

Joan Gebellí, à la réception d'un hôtel

Joan Gebellí, élève de Bachibac a fait son stage cet été dans un hôtel de notre ville. Il nous raconte son expérience :


Je m’appelle Joan Gebellí et je suis élève Batxibac. Cet été j’ai fais mon stage d’entreprise du 9 août au 31 août et du 1 septembre au 9 septembre à l’hôtel Reus Park qui se  situe à Reus.

Je suis arrivé à l’hôtel et le directeur, Monsieur Magdaleno m’a montré mon poste de travail, m'a présenté les employeurs et m'a fait une petite visite guidée des installations. Mon objectif dans ce stage été d’être réceptionniste de l’hôtel avec l’aide de mon collègue de travail. Dans ce travail j'ai réalisé des tâches comme: la réalisation des check-ins attention aux téléphone , enregistrement de réserves et finalement attention aux client( restauration et tourisme de la zone). Ces tâches m'ont aidé a améliorer ma connaissance de la langue française mais surtout mon oral. 

J’avais de l'intérêt a commencer le stage car je n’avais jamais travaillé dans ce secteur et en plus j’avais jamais travaillé  de manière si “professionnelle” . Je commencé a travailler a 16 heures et je sortais a 22 heures.  Il y avait moin de clients du normal en conséquence du Covid-19 ce qui a provoqué que les clients qui étaientt d’autre pays comme la France    ( des clients habituelles dans cet hôtel) ne sont pas venues. Cette situation a eu une conséquence directe sur mon stage.

Ce stage m’a permis de découvrir le monde du travail professionnelle, et aussi m’a permis de voir comment fonctionne un secteur que je ne connaissais pas. Aussi j’ai eu des collègues de travail qui m'ont aidé tout le temp et mon fait ce stage plus facil.

En conclusion je pense que le stage en entreprise est une très bonne expérience pour connaître le monde professionnel sachant que tu dois travailler professionnellement. 




jeudi, septembre 17, 2020

Andreu Isern à Annecy


Après de manger, je fais la vaisselle et je nettoie la machine pour laver la vaisselle. Maintenant, une fois toute est faite, j’aide à la réception ou je passe l’aspirateur pour le restaurant et finalement je nettoie la cuisine et je peux monter à ma chambre.

Lorsqu'Andreu Isern, élève Bachibac, se trouvait en France pour son stage, il a écrit un texte pour raconter son expérience.




 J’ai choisi la France pour faire ce stage en entreprise pour améliorer mon français et pour mieux connaître la culture française parce que j’aimerais faire mes études universitaires en France;  mais aussi pour avoir une expérience de travail dans une autre langue que ma langue maternelle, et dans mon cas, dans un secteur très enrichissant au niveau personnel pour le futur.

Quand je travaille les matins, je me lève à 7h 20 pour avoir le temps de me doucher, m’habiller, prendre le petit déjeuner et, toute suite, me brosser les dents. Une fois la rutine de chaque matin est finie, je descends et je commence à travailler à 8h.

Je commence toujours au buffet, en cuisine, débarrassant, nettoyant et mettant les tables pour les clients qui prennent le petit déjeuner à l’hôtel. Le moment le plus dur c’est entre 9h30 et 10h et les jours que l’hôtel est complet le travail est vraiment exigeant. Tous les clients prennent le petit déjeuner presque tous au même temps et tous les plateaux vont très vite du buffet à la cuisine. À 10h on prend une pause de 5 minutes pour se reposer un petit peu. Quand la pause finit, on se remet au travail. Je nettoie les tables, les plateaux, les assiettes et la coutellerie. Une fois je finis de nettoyer, j’aide en cuisine avec les assiettes pour l’après-midi et, toute suite, je mets la table pour déjeuner.

Quand je suis dans ma chambre et j’ai du temps libre, habituellement j’étudie pour un examen pour être entraîneur officiellement et quand je veux déconnecter et partir un peu de l’hôtel, je pars en ville soit en bus pour voir et visiter un peu la ville ou soit en courant pour faire un peu de sport.

Habituellement quand Roger et moi avons le même jour de repos, on visite la ville les deux, on se baigne au lac et si on en a envie, on prend un bus pour visiter, dans notre cas, Lyon.

Voilà ma vie quotidienne à Annecy, une vraie expérience de travail et de découverte.





mercredi, septembre 16, 2020

Albert Torrents, animateur dans un camping

 Albert Torrents est un élève de Bachibac et il a fait son stage au Barcarès, à l'Estanyot. Il a bien aimé son expérience et nous raconte le quotidien dans le camping. 


Mon stage a commencé le 25 juillet mais je suis arrivé le 22, et finissait le 21 aout et je suis parti le 22 âpre midi.

Pendant le stage tout a été bien, dans ce village de vacances il y avait 5 clubs ou les enfants pouvaient y aller, bébé (3 moins-3 ans), mini (3 -6 ans), junior (7-10 ans), ados (11-14 ans) et jeunes (14-17 ans) et moi j’ai travaillé deux semaines avec les juniors et deux avec les mini, et aussi 1 jour avec les ados/jeunes.

Dans la semaine il y avait quelques jours que chaque semaine étaient égal e les autres que on doit préparer des activités.

Pour les juniors le mardi était toujours le matin minigolf, à midi pique-nique et l’après-midi boue tracte et le mercredi il y avait toujours la burger party pour le repas

Avec les minis c'était pareil mais ils faisaient pas le boue tracte.

Les autres jours on devait préparer les activités aussi bien des activités manuelles ou cuisine et aussi une bataille d’eau avec de la peinture.

Le soir 3 jours par semaine on faisait la mini disco ou on devait danser avec les enfants.

Avec mes copains tout est allé très bien ils ont un âge similaire au mien et, moins le dernier jour, ils ont été très sympathiques. Le dernier jour ils ont comme habitude faire quelque blague à celui ou celle qui part, ils m'ont jeté de la peinture, vous pouvez voir ci-dessous le résultat!!!






mardi, septembre 15, 2020

Laia Bertran, dans un hôtel français en Catalogne

Laia Bertran est restée en Catalogne pour pratiquer son français, mais dans un hôtel français près de chez nous. Elle nous raconte son expérience :


Bonjour ! Je m’appelle Laia et je suis élève de Terminale du Bac International. Cette année on nous avait recommandé de faire un stage d’entreprise pour parler plus couramment  le français et commencer à préparer les examens de l’IB. Donc, cet été je suis allée au Pierre & Vacances Bonavista de Bonmont, et j’y ai travaillé deux semaines l’après-midi.  

Tout d’abord, de 16h à 19 :30h j’étais à la réception avec mes copains Mohammed, Britt et Cristina (qui changeaient de service selon le jour). Là, je recevais les hôtes qui arrivaient et je les donnais information sur l’appart’hôtel : l’horaire de la piscine, du minimarket et du resto, les prix du petit déjeuner et le repas de soir, le fonctionnement de la porte du parking, l’équipement disponible dans les appartements et les mesures de prévention du Covid-19. De plus, j’ai servi les clients qui demandaient des serviettes, des draps et des jeux. En outre, pour pratiquer plus le français, je suis allée à la piscine pour une enquête de satisfaction aux clients. 

Tout de suite, de 19 :30h à 20h, je descendais au restaurant, et là mon objectif était de recevoir des clients et de donner des informations sur le buffet. 

Finalement, je dois dire que je n’ai pas pu pratiquer le français le français autant comme je voulais. Normalement, la plupart des personnes qui se logent dans ce ressort sont françaises et belges, par contre, à cause de Covid-19, prédominaient les espagnols et les catalans. Pour cette raison, parler français était difficile. Cependant, j’apprécie l’stage de manière très positive. Travailler en Pierre & Vacances Bonavista de Bonmont, était ma première expérience de travail et j’ai eu l’opportunité de connaitre des personnes gentilles, travailleuses et qui m’ont accueilli et m’ont traité très bien. 

Donc, je veux remercier le directeur, M. Sergi et ma tutrice, Mme. Sara, pour m’avoir permis de travailler avec eux, ainsi que mes copains de réception et les serveurs. 




mardi, septembre 08, 2020

Sergi Giné fait un bénévolat dans un camping

 Aujourd'hui, c'est Sergi Giné qui va nous parler de son stage en France. Il commence cette année son Bachibac et, pour avoir un meilleur niveau de français, il a décidé de faire un bénévolat en France comme aide-animateur dans un camping au Barcarès. 




Je m'appelle Sergi et je vais commencer le Bachibac cette année à l'Institut Gabriel Ferrater de Reus. 

Pendant 14 jours (du 1er au 14 août), j’ai travaillé comme volontaire dans un village de vacances au Barcares. J’ai fait d'animateur avec d’autres personnes pour les garçons et les filles de 3 à 6 ans la première semaine et de 7 à 10 ans la deuxième.

Nous avons joué à des jeux, des puzzles, lire des livres, peindre, dessiner, jeux de mer...

J’ai aussi donné vie à la mascotte, CAPINOU pendant les "mini-discos" dansant un peu.

Bref, une très bonne expérience avec des gens très sympathiques et recommandable.


(À gauche, c'est moi déguisé en Capinou)




vendredi, septembre 04, 2020

Marc Perdrix, à "Le Pradou"

Marc Perdrix, élève Bachibac nous présente son stage en entreprise comme animateur au coeur du Massif Central, à "Le Pradou". 





Je suis parti le premier août en France pour pouvoir travailler dans les colonies du Pradou comme animateur. Les enfants de ces colonies habitent dans des foyers ou dans des familles d'accueil et ils ont entre 6 et 12 ans. Mon travail a consisté à surveiller, préparer des activités,  accompagner les enfants dans des sorties…

Mme Robert était la personne qui gère les colonies. Elle m’a très bien accueilli et elle m’expliquait toujours comment je devais faire les choses puisque je n’ai  aucune formation d’animation.

La première semaine il y avait 16 enfants et on était 3 animateurs. Dans la deuxième semaine je suis parti à Paris avec Mme Robert pour aller chercher 6 enfants plus et il y a eu un autre animateur qui a dû venir puisque c’était parfois difficile à gérer. La dernière semaine a été la plus tranquille puisqu’on était seulement 7 enfants et 2 animateurs. 



Chaque matin je me levais à 7 heures et demie pour préparer la table pour le petit-déjeuner. Après je réveillais les enfants pour qu’ils puissent déjeuner et je leur servais ce qu’ils voulaient. Plus tard on préparait des jeux ou des activités dans le jardin de la maison  jusqu'à midi. A midi je servais le déjeuner aux enfants et je les surveillais. L’après-midi il y avait une heure de temps calme et plus tard il y avait des sorties à la ferme, dans la forêt où à la piscine. Je finissais de travailler à 18:00 heures et je travaillaide lundi à vendredi.

Je suis très content d’avoir pu travailler dans ces colonies puisque j’ai pratiqué mon français et en plus je sens que j’ai mûri individuellement grâce à cette expérience.



jeudi, septembre 03, 2020

Rihab à Estarvielle


Rihab Karkach, en stage à Estarvielle, nous raconte son quotidien comme animatrice dans une colonie de vacances :



Bonjour ! Je m’appelle Rihab Karkach et je suis élève de Batxibac. Cet été, j’ai fait mon stage au Centre des vacances d’Estarvielle (Association Cimlades) du 3 jusqu’au 25 août.  Si vous ne connaissez pas, Estarvielle est un petit village de la région d’Occitanie au département des Hautes-Pyrénées.



Je suis arrivé au centre le premier août à 11h et ma directrice, Élisabeth Olives, m'a fait une visite guidée du centre.

L’objectif de mon stage était d’être animatrice des enfants d’entre 8 et 14 ans afin de développer mes connaissances de la langue française.

Pendant ce mois d’août il y avait trois séjours différents au centre. Le séjour des « Enfants de l’Art », le séjour des « Copains Cabanes » et le séjour de « La montagne est la classe ».  J’ai préféré de participer dans celle des « Copains Cabanes » parce qu’elle était plus associé à la nature. J’étais chargé à presque les mêmes tâches que les autres animateurs mais pas avec la même exigence. Je devais aider les autres animateurs à organiser les activités pour les enfants, de préparer le petit déjeuner et de faire le ménage.


La journée commençait quand les enfants prenaient le petit déjeuner (de 7h30 jusqu'à 9h30). Ensuite, on faisait des activités à la nature en prennent le pique-nique pour le déjeuner.  Le soir, à 18 heures, les enfants avaient le droit de prendre leurs portables pour appeler leurs parents pendant une heure et aussi pour prendre leur douche. À 19h30 on prenait le dîner et après on faisait une veillée avec des différentes activités chaque jour. Enfin, quand les enfants se couchaient, à 22h, les animateurs, on faisait une réunion pour préparer les activités du lendemain.


Faire ce stage m’a aidé à améliorer mon français et m’a également permis savoir comment fonctionnent les centres de vacances.

Pour finir, je veux remercier tous les animateurs et les directrices qui m’ont aidé à tout comprendre et à m’intégrer à l’équipe. Aussi aux enfants qui ont été très sympathiques.

À bientôt Estarvielle,
Rihab Karkach

mercredi, septembre 02, 2020

Été 2020 en France



Tous les ans, en été, un groupe assez nombreux de nos élèves partent en France pour leurs stages en entreprise, des séjours linguistiques, des colonies… Cette année on aurait pu tout annuler, mais on a voulu garder, au moins, les stages en entreprise, car cela fait partie du parcours obligatoire de nos élèves de Bachibac.


Nous nous attendions à des refus de stages de la part des entreprises françaises et ça a été le cas pour la plupart, mais nous avons contacté de nouvelles entreprises qui ses sont intéressées à notre projet et le stage en entreprise a été un vrai succès, comme tous les ans, d’ailleurs.

Pendant le mois de septembre nous allons publier les impressions de nos élèves, au moyen de leurs photos et de leurs textes (soyez indulgents !)

Nous commençons aujourd’hui avec le stage de Roger, qui est parti à Annecy, dans un hôtel qui a très bien accueilli pendant quelques années nos élèves (Best Hôtel Annecy). Lisons les impressions de Roger…

Le mois de juillet Andreu et moi, nous sommes partis pour réaliser notre stage en entreprise.


Après le voyage de plus de huit heures en voiture, nous étions fatigués mais nous avons été reçus par Annecy: une pittoresque ville aux Préalpes français; autrement appelée la «Venise des Alpes» car elle est située au bord d’un lac et plusieurs canaux traversent la ville.

J’étais ravi de commencer le stage puisque je n’avais jamais travaillé avant de cette expérience mais une semaine plus tard j’étais déjà un peu fatigué de me lever à sept heures du matin. Heureusement, quand j’avais déjà travaillé la moitié des heures de ma convention de stage, j’ai échangé mes horaires avec Andreu et j’ai travaillé le soir.

D’un côté ce que j’ai aimé c’est que j’ai pu découvrir un peu le monde du travail et aussi certaines villes francophones aux week-ends comme Avignon, Lyon et Genève. De plus, le personnel de l’hôtel était très gentil et j’ai pu aussi pratiquer mon anglais car deux garçons indiens travaillaient là-bas. Ils étaient très sympas et j’espère pouvoir les visiter si jamais je vais en Inde.

D’autre côté ce que je n’ai pas aimé autant, ce qu’on manquait les amis et cette année avec le Covid-19 le personnel de l’hôtel avait plus de travail dans le buffet, ils devaient mettre la nourriture en portions individuelles et désinfecter constamment les tables. C’était pour cela qu’ils n’avaient pas du temps pour s’occuper de nous et ils n’ont pas pu nous expliquer le fonctionnement de la réception, donc on était tout le temps en cuisine.

En conclusion, je pense que le stage en entreprise est une expérience qui peut être un peu dure mais qui est très enrichissante et qui nous introduit au monde du travail. 


mardi, septembre 01, 2020

Bonne rentrée !


Même si la rentrée scolaire 2020-21 s'avère difficile, nous vous souhaitons une bonne dose d'optimisme en ce premier Septembre !!! On en aura besoin...


mercredi, juillet 29, 2020

Les notes de la Selectivitat


Nous venons de recevoir les notes de la Selectivitat de cette année et nous tenons à féliciter chaleureusement nos élèves de Terminale. La moyenne de leurs notes en français a été de 

                                                        8,76

Ils ont su, en ces temps difficiles de la pandémie de Covid-19, travailler comme il faut pour arriver aux épreuves de Selectivitat dans les meilleures conditions. 

Et maintenant, chers élèves, profitez de vos vacances d’été. Nous vous souhaitons bonne chance dans vos futures études !


dimanche, juillet 19, 2020

Cours d'été pour les futurs Bachibac


Après un trimestre de pandémie et un début d'été tout à fait, atypique, les futurs élèves Bachibac ont repris le chemin du lycée pour un cours d'été qui les aidera à commencer le Bachibac avec le niveau nécessaire que ces études exigent.

Tout en respectant pleinement les mesures sanitaires, les élèves tirent le plus grand profit de 35 heures de français avec des jeux, des débats sur des sujets divers comme l'environnement ou l'utilisation des nouvelles technologies, avec du théâtre en français pour améliorer leur prononciation, ils apprennent aussi à écrire un CV...

Les élèves Bachibac de l'Institut Gabriel Ferrater profitent de l'opportunité qu'offre ce cours d'été pour améliorer leurs compétences orales, écrites et sociales. Bravo à tous pour cet effort qui portera ses fruits très bientôt.




vendredi, juillet 03, 2020

Une élève Bachibac reçoit un prix pour son travail de recherche en français


Aujourd'hui premier juillet 2020 a eu lieu à l'Institut Français de Barcelone la finale du concours Travaux de Recherche en français. Le jury,  a tenu à mettre en avant le bon niveau de français des élèves et la qualité des travaux présentés.

Notre èlève Elsa Vaquier, la seule élève de la province de Tarragone,  a remporté le troisième prix  avec son travail "Contre le plastique", dirigé par la professeure Mercè Piñas. Ce travail analyse l'impact néfatste du plastique dans notre société. Afin de travailler tous les aspects du sujet, Elsa a mis en place une Journée de collecte de plastiques dans une station de ski des Alpes françaises. 

Elsa, félicitations !


dimanche, juin 21, 2020

La fête de la Musique


Aujourd'hui, c'est le 21 juin. Même si l'été a commencé hier, le 21 juin on fête le solstice d'été et la Fête de la Musique en même temps. Il s'agit d'une grande manifestation populaire gratuite et ouverte à tous les musiciens et chanteurs; elle aide à mettre en valeur la diversité de pratiques musicales et de genres musicaux. 

Cette fête a d'abord été imaginée en France en 1976 par le musicien américain Joel Cohen. Aujourd'hui elle est complètement internationalisée, car elle est célébrée dans plus de 100 pays sur les cinq continents.  

Cette année, la Fête de la Musique sera différente : solidaire et numérique. Pour mieux connaître comment elle va se développer, allez voir ici

Et pour trouver d'autres activités très intéressantes sur cette fête, visitez Tics en Fle


mercredi, juin 10, 2020

Jules Ferry



Le 10 juin 1881, Jules Ferry,  ministre de l'Instruction Publique défend devant le Sénat son projet d'Ecole obligatoire, gratuite et laïque.

À son époque l'école publique était surtout réservée aux garçons, tout le monde n'avait pas le droit d'apprendre et, de plus, elle coûtait assez cher. Lorsqu'il est devenu ministre de l'Instruction publique (comme actuellement le Ministère de l'Éducation nationale), Jules Ferry a eu la possibilité de créer une nouvelle loi pour l'école, qui est devenue obligatoire, gratuite et laïque de 6 à 13 ans. 

En France, on retrouve le nom de Jules Ferry sur plus de cinq cents écoles maternelles et primaires.  

Pour en connaître davantage sur l'"école de la République", faites le quiz de Flevideo

dimanche, mai 10, 2020

David Xifré, prix de traduction



Notre élève David Xifré i Palacios, de 4ème d'ESO a obtenu le premier prix du XXème concours de traduction français-catalan, organisé par l'Université Pompeu Fabra (UPF). David a obtenu ce prix grâce à la traduction d'un texte de "Les souvenirs", de David Foenkinos. 


Ce concours de traduction a l'objectif de promouvoir le multilinguisme en Catalogne et de mettre en valeur l'importance de la traduction dans notre société. Le concours a le support de l'Association des Professeurs de français de Catalogne (APFC), de l'Association des Professeurs d'allemand (APALC), de l'Institut Français de Barcelone, du Goethe Institut et du Consulat Général de Suisse à Barcelone. 

Ce n'est pas la première fois que des élèves de notre établissement gagnent ce concours : en 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2017 et, maintenant, en 2020. Si vous voulez connaître les gagnants, vous n'avez qu'à rechercher le prix dans l'onglet "Recherche" de ce blog. 

En raison de la pandémie, la remise des prix aura lieu à la rentrée. David aura 250€, un diplôme et la fierté d'avoir réalisé la meilleure traduction français-catalan de la Catalogne dans sa catégorie. Félicitations, David !

vendredi, avril 24, 2020

"Tout le bonheur du monde", à la Saint-Jordi


Voilà le voeu des élèves de Français pour la Saint-Jordi d'hier. On vous souhaite "Tout le bonheur du monde" :


jeudi, avril 23, 2020

À la Saint-Jordi, faisons la cuisine


Nos élèves travaillent bien à la maison ces jours-ci et à la Saint-Jordi ils ont décidé de faire la cuisine. Voyons quelques recettes qu'ils nous ont proposées :

Andrea Martínez nous présente une quiche



Andreu Isern fait des crêpes



Et Natàlia Altés a choisi  les gaufres




Elles sont superbes vos recettes. Félicitations !

mercredi, avril 22, 2020

22 avril, Jour de la Terre


Le 22 avril on célèbre le Jour de la Terre,  l'évènement environnemental le plus populaire au monde.

Ce 22 avril 2020 marque le 50ème anniversaire du Jour de la Terre et les actions que l'on a programmées seront virtuelles. Pour tout savoir, consultez le site officiel 

Et pour fêter cette Journée et apprendre le français, nous pouvons réaliser des activités sur l'Environnement ou bien faire une compréhension orale sur cette Journée et réviser les articles contractés en même temps. 

lundi, avril 20, 2020

Un défi


En temps de confinement, les Kahoot, les jeux, les défis vous réveillent le matin et rompent avec la routine du travail quotidien e 

Nous vous proposons aujourd'hui, chers élèves de quatrième d'ESO, un puzzle qui raconte une histoire et qui commence par : "Une vieille dame..."

Lorsque vous trouverez la solution, envoyez un mail à votre professeure, qui vous dira si votre réponse est juste. 


mercredi, avril 15, 2020

La tendresse


45 artistes de la chanson française chantent "La tendresse", immortalisée par Bourvil. En quelques heures, cette chanson,  qui est déjà l'hymne du confinement, est devenue virale

Un message d'espoir et un exercice de phonétique aussi :


lundi, avril 06, 2020

Faire de la pâtisserie à Pâques


Malgré le confinement, nous devons bien préparer Pâques. Nous vous proposons aujourd'hui la recette d'un gâteau au Nid de Pâques. Vous trouverez la vidéo de cette recette et d'autres activités sur Antisèche




Ingrédients pour un nid de Pâques de 10 personnes :

Pour le gâteau au chocolat :

4 œufs
130 g de sucre en poudre
160 g de beurre demi-sel fondu
270 g de chocolat noir
300 g de farine
2,5 cuillères à café de levure chimique
60 ml de lait

Pour le glaçage au chocolat :

150 g de chocolat noir
120 g de sucre glace
60 ml de crème liquide
150 g de beurre

Pour les spaghettis en chocolat :

100 g de chocolat noir

Pour la déco :

Oeufs de Pâques en chocolat

Pour l'élaboration du gâteau, je vous conseille de regarder la vidéo 

mercredi, avril 01, 2020

Visioconférence à 6 h. du matin

Nos élèves viennent d'être informés d'une visioconférence à six heures du matin. Si vous aussi, vous voulez savoir de quoi il s'agit, cliquez sur la photo :




mercredi, mars 25, 2020

Le dessinateur d'Astérix et Obélix est mort


Hier, Albert Uderzo, le dessinateur des albums d'Astérix et Obélix est mort à Paris à l'âge de 92 ans. Avec Goscinny, ils avaient créé les aventures de deux Gaulois qui avaient fait le tour du monde. 

Sur les réseaux sociaux, Albert Uderzo a fait l'objet d'un grand hommage. Astérix et Obélix sont en deuil. Nous aussi... Ils sont fous... ceux qui croient qu'Uderzo à disparu, il sera toujours parmi nos BD préférées. 

Creapills a fait un reccueil de 20 illustrations en hommage à Albert Uderzo. Cliquez sur la photo pour les regarder. 


samedi, mars 21, 2020

Journée mondiale de la poésie


Aujourd'hui, c'est la Journée mondiale de la poésier. Voici quelques suggestions pour travailler des poésies en français :


Le pélican, de Robert Desnos (niveau A1-A2). Pour réviser les nasales 

Pour faire le portrait d'un oiseau, de Jacques Prévert  (niveau A2)

Le cancre, de Jacques Prévert (pour les premières de Bachibac)

L'Albatros, de Charles Baudelaire (niveau B2)


jeudi, mars 19, 2020

20 mars 2020



Demain 20 mars, on fête la Francophonie dans le monde, on célèbre le français.

Cette année, la Francophonie fête ses 50 ans.

Demain 20 mars 2020 on devait faire une petite fête de la Francophonie au lycée... On ne la fera pas, mais elle ne sera que reportée, car la langue française, on peut la célébrer tous les jours !

Des activités sur la Journée de la Francophonie sur Antisèche