mercredi, octobre 02, 2019

Marta et Laia, bénévoles dans un camping


Nous sommes déjà en octobre et le temps des stages, des séjours linguistiques et des bénévolats sont déjà un peu loin... Pendant quelques semaines, les élèves ont été les protagonistes de notre blog. Merci beaucoup, chers élèves : v
ous avez contribué à enrichir cet espace. Aujourd'hui, le dernier rapport...

Marta López et Laia Xifré ont voulu améliorer leur niveau de français et elles sont parties en France, dans le camping de Lozère Évasion. En même temps, elles ont eu leur première expérience dans le monde du travail, en contact avec les enfants.

Bonjour! Nous sommes Laia et Marta et on va vous raconter notre stage au Malzieu-Ville, à la région de la Lozère où on a travaillé pendant 3 semaines d’animatrices dans un camping pour l’entreprise Lozère Évasion.




Nous sommes parties ensemble le 21 juillet et quand on est arrivées le soir, on était fatiguées car le trajet était très long, à peu près 7 heures en voiture.

Le lendemain matin on a eu une réunion avec les directrices du camping et elles nous ont montré le fonctionnement et une journée type en travaillant au camping, et nous avons connu les autres animateurs.

Chaque semaine était pareil: dimanche midi les enfants (d’entre 8 et 15 ans) arrivaient avec leurs parents et il fallait faire l’accueil. Après on leur expliquait les règles du camping et on faisait des groupes pour faire les tâches comme la cuisine, car on cuisinait avec eux au camping, la vaisselle et le rangement. 

Les autres jours on se levait à 7 heures et demie et on préparait le petit-déjeuner. Ensuite, on amenait les enfants aux activités: quad, moto, equitation, accrobranche, rafting ou piscine, on mangeait à midi et on repartait en activité jusqu’à 17 heures. Après se doucher les enfants avaient du temps libre, et il fallait que nous organisions des activitées, dans le camping, pour les occuper jusqu’à l’heure de préparer le dîner et mettre la table, pour manger à 19 heures et partir en veillée.

Après la veillée les enfants allaient “se coucher” (on dormait en tentes à son côté pour s’ils avaient besoin d’aide) notre journée ne finissait pas bien qu’il faisait faire la réunion, vers 22 heures,  pour préparer la journée suivante. 

Chaque semaine on avait un jour de congé, et on a eu de la chance car on a eu nos jours de congé ensemble et on a profité pour visiter le village, se promener au bord de la Truyère (la rivière qui traverse le village) et aussi pour se reposer un peu car le rythme de vie au camping était vraiment frénétique. 



En conclusion, on a beaucoup appris ces trois semaines surtout en ce qui concerne la compréhension orale (parfois c’était difficile à comprendre les petits enfants qui nous parlaient car ils n’articulent pas beaucoup). Même si on a dû dormir en tentes pendant trois semaines, notre expérience a été meilleure de ce que nous avions prévu. 

Si votre objectif c’est améliorer votre niveau de français en vivant une expérience unique, on vous encourage à faire une expérience comme la nôtre



Laia et Marta




Aucun commentaire:

Publier un commentaire