jeudi, septembre 10, 2015

Hafida, en vacances à Bruxelles

Hafida est une élève qui veut faire des études Bachibac et,  pour améliorer son niveau de langue et pour rendre visite à son oncle et à sa tante,  a voyagé jusqu'à Bruxelles. Voilà ses réflexions sur ce voyage.



Cet été je suis allée en vacances à Bruxelles et je suis restée là-bas presque vint jours.
Le motif de ce vogage a été d' abord l'utiliser pour apprendre le français et aussi visiter ma famille et connaître ma nouvelle cousine. J'ai été chez mon oncle et aussi quelques jours a l'hôpital par l'accouchement de ma tante.

Bien que être dans un hôpital peut sembler très ennuyeux je saisis l'occasion pour bien écouter les médecins et comme ça m'habituer à écouter le français. La verité je pensais que ça serait plus difficile mais je suis arrivée à comprendre assez.

Avec mon oncle j'ai visité quelques lieux comme par example l'Atomium, c'était incroyable!

Un autre jour je suis allée avec la famille à Bruxelles les Bains, un lieu d'une ambiance estivale, où il y a de concerts, de balades en pédalo, des animations, des activites sportives... Nous avons fait une croisière dans un bateau sur le canal des Peníches et il y a avait une femme qui montrait les différents lieux où nous passions, je m'amusais beaucoup.
Évidemment je suis allée faire du shoping à la ville et j'ai mangé dea "Belgium Waffle" (des gaufres).

Je crois que j'ai profité ce voyage pour le plus important: le français. Vraiment le français n'est pas très difficile pour le parler. Je crois que ce qu'il coûte plus est l'accent.  Ils utilisent beaucoup les abrègements, enlèvent la première partie de la négation et parfois le 'pas' aussi. Ce qui m'est arrivé à surprendre, (et tellement que même j'ai dû à demander à ma professeure Marisol)  , a été que j'entendais à chaque moment, dans de différents contextes, le mot 'truc'. Et maintenant je comprends ce que ça veut dire.

J'espère recommencer à avoir une autre opportunité  pour continuer d'améliorer mon niveau de français.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire