mercredi, septembre 23, 2015

Paula, stage en entreprise au Québec

Paula est une élève Bachibac qui est partie au Québec pendant trois mois il y a deux ans grâce à la bourse de  mobilité Catalunya-Québec. Cet été, elle y est retournée pour faire dans ce pays francophone son stage en entreprise. Elle nous raconte comment ça s'est passé.

été québécois

Quand Berta et moi on a appris qu’il y avait la possibilité de retourner au Canada cette année,  nous avons fait tout le possible pour trouver un travail là-bas, et finalement c’était possible.

On a trouvé un poste comme monitrices au camp Minogami, un camp jour spécialisé en faire des activités plein air comme, par exemple, des expéditions en canot.  Le camp se divise en « villages » selon l'âge et le sexe des enfants. Moi, j’étais monitrice des Lucioles, filles âgées de 5 à 10 ans.

Chaque matin on se levait à sept heures du matin pour faire les « Ours polaires », c’est-à-dire que tout le camp allait se baigner au lac pour se réveiller. Après le déjeuner les activités commençaient. Il y avait plein comme les arts, l’escalade, le gîte, l’hébertisme…

De temps en temps il y avait des activités extraordinaires comme les batailles navales, l’arrivé des Pions ou les boules (défis de natation). Mais ma préférée c’était le grand jeu. À la fin de chaque séjour il y avait un grand jeu qui consistait en  faire croire aux enfants que  il y avait des égyptiens qui avaient besoin de notre aide. Quand les enfants dormaient tout le monde préparait le camp comme si on était dans l’ancien Égypte et après ça on mettait une musique pour les réveiller. La plupart de mes filles pleuraient et avaient peur, comme c’est normal quand on te réveille en plein la nuit et tu vois qu’il y a des égyptiens qui veulent te parler. Après, pendant la journée on faisait plein d’activités pour aider nos amis les égyptiens. C’était vraiment le fun.

On a travaillé un mois au camp et après moi je suis allée chez Kélyane pour voir la famille et tous mes amis. J’y suis restée un mois plus ou moins. J’ai travaillée comme « mascotte » au camping Tropical, j’ai cueilli des framboises et j’ai gardé des enfants.

Le plus négatif de mon voyage c’est que j’ai raté mon avion !!!  C’était vraiment pas drôle mais grâce à ça j’ai pu vivre le festival du bœuf d’Inverness, la ville où j’étais.   Tout le monde connaît le festival du bœuf, c’est un festival « country ». Il y a des rodéos, des cowboys et des bandes country, j’ai beaucoup aimé ça.

Je peux dire que j’ai passé tout mon été dehors mais je suis vraiment contente, cette expérience vaut vraiment la peine.

Paula avec "ses Lucioles"



Aucun commentaire:

Publier un commentaire