vendredi, septembre 02, 2016

Stage en entreprise : Albert Nicolás


Aujourd'hui, nous commençons à publier les textes et les photos des élèves qui ont voyagé en France cet été : des stages, des échanges, des voyages. Ils vont nous raconter comment s'est passé leur séjour en France, ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils ont appris et ce qu'ils ont aimé... ou pas!

Soyez indulgeant avec leurs productions...

Albert, un élève Bachibac a fait son stage à Marseillant, dans un club de voile. Lisez ses impressions, je suis sûre que vous apprécierez :



Mon stage en France

Cet été j’ai fait un stage en entreprise à Montpellier, plus concrètement, à la ville de Marseillan. Je suis allé avec une camarade qui va à la même classe que moi et qui s’appelle Èlia. On a été accueillis pour une famille, laquelle habite à Montpellier. On a travaillé au Cercle de Voile de Marseillan, et le président du Cercle est le père de la famille. Le but de ce stage était améliorer notre français pendant un mois au même temps qu’on travaillait et on aidait au Cercle de Voile.

On partait le 3 juillet, et on retournait le 29 juillet. La semaine précédente j’ai pensé beaucoup et je n’étais pas sûr d’y aller, mais je pensais que ça me servirait pour apprendre mieux le langage, alors j’étais nerveux mais décidé d’y aller. En plus, on n’a pas décidé comment on y allait jusqu’à quatre jours avant de partir et, finalement, on a acheté un billet de train direct dès Barcelone jusqu’à Montpellier. Théoriquement, Èlia et moi on était les deux seuls qui devions aller jusqu’à Montpellier, mais on nous attendait une surprise…

La famille d’accueil était composée pour François (père de la famille), Florence (mère de la famille), Mathilde (la fille la plus âgée), Chloé (la deuxième fille), et Guilène (la fille la plus petite). Donc, le jour qu’on partait, Guilène est venue avec nous, parce qu’elle avait fait un échange avec une fille de notre lycée qui s’appelle Anna, et elle devait retourner à sa maison. Alors, ma mère nous a amené en voiture jusqu’à la gare de train de Barcelone et après, on a pris le train.

Après trois heures et demie de trajet, on est arrivé à la gare de Montpellier st. Roch, et Chloé et Florence nous ont récupérés là. Elles nous ont amené en voiture jusqu’à sa maison, et là on a connu son chienXipi, Mathilde, François, Vincent (un frère à François) et Matthias. Matthias est un garçon de notre âge qui allait aussi au Cercle à aider comme moniteur, donc chaque matin on devait aller avec lui. Quand on est arrivé, ils nous ont montré la maison. C’est une grande maison avec des couleurs différents et très accueillante. Ma chambre était presque la porte et elle était très grande et avait une douche, et celle d’Èlia était la chambre la plus haute de la maison, elle était petite, mais très jolie. On a mangé et on est allé dormir, donc le jour suivant allait être fatiguant…

On s’est réveillé, on a pris le petit-déjeuner et on a préparé le déjeuner. Comme Marseillan se trouve à 50 km de Montpellier, on devait prendre le train chaque matin pour y aller. On a attendu Matthias qui venait nous chercher à la maison car on ne connaissait pas la route jusqu’à la gare. On a vu que c’était loin et on arrivait en retard, donc on a couru pour ne perdre pas le train. Quand on est arrivé à Marseillan, Attila, le directeur, nous a expliqué quelle serait notre fonction au Cercle; on aiderait à l’accueil et avec les bateaux. Severine, la secrétaire, nous a montré le Cercle, et Pierre, un retraité qui aide Severine, nous a donné les tee-shirts qu’on devait apporter chaque jour. Ce jour on a vu aussi que le Cercle était situé à l’étang de Thau et il n’était pas à la mer, donc c’est le deuxième étang plus long d’Europe et l’eau elle est plus tranquille et c’est mieux pour naviguer.



Pour le train de retour, on devait attendre pendant 20 minutes, et on arrivait à Montpellier à 20h. Après, on devait retourner jusqu’à la maison en marchant, donc on y arrivait vers 21h. Alors, on n’avait le temps que de de dîner et parler avec nôtres parents avant de se coucher.

La première semaine est vite passée et le week-end est arrivé. Le samedi on est allé en voiture jusqu’à une rivièreprès de Montpellier avec les cousins de la famille, et on a sauté des rochiers qui étaient très hauts. On s’est bien amusé. Le dimanche on est allé à une fête familiale et on a connu beaucoup des gens, y compris deux ados italiens qui venaient en vacances!

La deuxième semaine a été un peu plus lourde que la première, donc il n’y avait pas beaucoup de travail et la journée se faisait très longue. Par hasard, les moniteurs nous ont amené avec eux au zodiaque avec lequel ils faisaient les cours, et on a appris un petit peu comment ça marche la voile et on les a aidé. En plus, quand on retournait en marchant à la maison, on passait pour la Promenade du Peyrou, le point plus haut de la ville de Montpellier, pour voir la couche de Soleil. Le jeudi 14 juillet on a fait une chose spéciale pendant le soir à cause de la fête nationale. On est allé voir les feux d’artifice de la ville. Ils ont duré pendant 20 minutes et ils ont été spectaculaires! Le dimanche 17 juillet on a fait une chose très amusante! François nous a amené avec des amis tout l’après-midi avec son bateau à voile! On a bien aimé la grande promenade qu’on a faite.

Pendant la troisième semaine tout le monde était stressé au Cercle, donc il manquaient Matthias et un autre moniteur parce qu’ils sont allés à une régate au Maroc et à la Bretagne respectivement. Alors, il y avait tout le monde sur l’eau et on est resté avec Pierre en l’aidant à l’accueil. Pierre nous a donné un nouveau boulot aussi: on devait écrire toutes les personnes qui devaient venir aux cours et on devait vérifier s’ils étaient arrivés. Le troisième week-end on est allé acheter des souvenirs pour nôtres familles et amis et on est allé visiter Sète aussi, une très belle ville qui se trouve au milieu de l’étang de Thau et la mer Méditerranée.

La dernière semaine a été celle qui est passé plus vite. C’était la même situation que la troisième semaine mais il n’y avait pas Pierre, donc on restait à l’accueil tout le temps sauf un jour. Ce jour, le dernier mardi, on a essayé la voile. On est monté sur un Catamaran et on a navigué pendant 2 heures! On a très bien aimé! En plus, Anna, la correspondante de Guilène, est venue à la maison et elles venaient aussi au Cercle.


Finalement, nos parents sont venus nous chercher et ils ont connu notre famille d’accueil. Après cette expérience, je veux remercier à ma famille d’accueil tout le support qu’ils m’ont donné et toutes les facilités qu’ils m’ont mis pour me permettre jouir de ce mois au maximum. Je dois dire que c’est une très agréable famille qui m’a traité tellement bien et laquelle j’ai vraiment aimé. Je dois remercier aussi tous les travailleurs du Cercle qui m’ont aidé en tout ce que j’ai eu besoin et qui m’ont aussi traité tellement bien. J’espère y retourner une autre fois et revoir tout le monde!


Albert Nicolás

Aucun commentaire:

Publier un commentaire