lundi, septembre 28, 2015

Hèctor à Cannes


Hèctor Abela a gagné un prix de l'Ambassade de France, et en collaboration avec le Departament d'Ensenyament, grâce à une vidéo sur la Francophonie. Le prix, un séjour linguistique à Cannes. Il y est allé en août et il nous raconte comment cela s'est passé.

Cet été je suis allé en France parce que j’ai gagné un concours de vidéo qui avait par thème « La francophonie ». J’ai fait une vidéo à l’style blogger et… bon, j’ai gagné le premier prix. Je ne m’attendais pas du tout a ça.

Mon groupe d'amis
Le premier prix était un séjour d’une semaine à Cannes. J’étais très content, surtout quelques jours avant de partir, quand Marion Quintin m’a envoyé un e-mail pour me dire qu’il y avait une autre fille en Galice (Gema) qui avait gagné le même prix que j’avais gagné en Catalogne et, donc, venait avec moi à Cannes. On a parlé sur Whatsapp les jours qui précédaient la partie à Cannes. On s’est connu à l’Aéroport de Barcelone en on est devenu très amis.

Quand on est arrivés à Cannes, il y avait des animateurs du campus qui nous attendaient à l’aéroport. C’est là quand Gaelle, une animatrice, a pris son char et nous a amené au campus. Le campus était superbe. Il y avait même une piscine. Mais le premier jour il n’y avait pas trop de monde, parce que la plus grande part des gens étaient en faisant je ne sais pas quoi dehors du campus.

Bon, à partir de là on a passé la semaine en faisant des cours de français en français pendant le matin avec Jean-Jacques (un homme congolais qui, à mon avis est un prof superbe et une très bonne personne. J’ai beaucoup appris même si c’était qu’une semaine). Et l’après midi on jouait la guitare, le football de table, le ping-pong, et en faisant des amis. C’est comme ça que j’ai connu des gens partout dans le monde. Il y avait même une animatrice qui habite près de chez moi.
Le départ

Le dernier jour on a eu beaucoup mal à dire au revoir. C’est là quand on est partis le groupe d’amis et on est allés dans un parc pour parler un peu plus avant de partir.

Pour moi ça a été une chance de partir avec l’avion que j’ai pris, parce qu’il y avait Paula, une fille de Valencia qui venait avec moi et j’ai pu parler avec elle juqu'à l’Aéroport del Prat.
J’aimerai bien pouvoir y aller une autre année. Je me suis très très bien amusé.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire