lundi, septembre 23, 2019

Le bénévolat de Tània Llauradó


Afin d'améliorer son niveau de français, Tània Llauradó est partie en France faire un bénévolat dans un camping. Au début, ça a été un peu difficile, mais à la fin l'expérience a été très enrichissante :


Je suis arrivé au camping Equifun_Caudiés-de-Fenoulledes le 19 août à 19h15. La première chose que le responsable du camping a faite a été de me présenter mon responsable, celui qui serait "responsable" de moi.

Ensuite, ils ont fait une série de tests de natation et différentes choses. Et à la fin des tests, on m'a présenté au groupe d'enfants que j'aurais cette semaine-là. 


Au cours de la première semaine, nous avons effectué différentes activités, mais, vu mon peu de français et que je n'ai pas beaucoup parlé avec les animateurs qui faisaient partie du même groupe que moi, je n’ai pas pu collabore avec les activités correctament. De plus, à certains moments, je me sentais isolé et je semblait faire partie du groupe d'enfants, comme s'il s'agissait d'un groupe de plus. Et cela m'a inquiété et j'étais découragée.


À la fin de la première semaine, le directeur m'a demandé de parler avec moi et il a dit : "Tu dois te comporter comme un artiste et non comme un adolescent"; alors à ce moment-là, et comme j'ai pu j’ai exprimé et expliqué ce que j’ai ressenti, le directeur m'a compris et a expliqué comment tout fonctionnait; il m'a expliqué qu'il y avait des réunions auxquelles il devait assister et où il expliquait tout ce qu'on allait faire comme  activités.


Dès la première réunion, j'ai commencé à savoir quoi faire et comment agir. J'ai aussi commencé à connecter avec les autres moniteurs. Évidemment, je travaillais davantage dans les activités et, en ce qui concerne les enfants, étant donné que j'avais déjà une semaine d'expérience et que je connaissais plus le français, je pouvais me faire comprendre plus que je ne le pensais. J'ai particulièrement remarqué que je pouvais interagir avec les plus petits. Cela m'a aidé à avoir encore plus d'initiative. Peu à peu, l’équipe m'a considéré comme une de plus, on m’a donné un t-shirt avec le mot «animateur» et un «walkie-talkie». Je me sentais super importante! Au final, le changement a été si grand que j'ai trouvé que l'expérience a été très enrichissante.


En conclusion, la première semaine a été un peu désastreuse, la communication manquait, mais à partir du moment nous avons résolu le problème, tout est allé beaucoup plus loin au cours de la deuxième semaine. L’expérience a été très bonne et j’espère bien la refaire  l’année prochaine. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire